Catéchèse

Animatrice : Françoise Lacroix


Cate ouest

 

Le caté c’est quoi ?

Inscrire son enfant au caté, c'est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir que Dieu aime chacun d'entre nous.

C'est faire l'expérience de l'Amour de Dieu... prier et célébrer... recevoir les sacrements... rencontrer de nouveaux amis...

Cate3

Le caté un moment privilégié qui donne du goût à la vie, qui donne du sens à la vie

 

Le caté c’est pour qui ? ... Pour tous !

Il n'y a pas d'âge pour commencer la catéchèse. Chacun est accueilli avec les enfants de son âge, baptisé ou non.

La catéchèse peut commencer dès 7 ans quelle que soit l'école (publique, catholique ou spécialisée).

Avant 7 ans, il s'agit de l'éveil à la foi.

Cate1

 

Pour recevoir un sacrement votre enfant doit être inscrit en catéchèse à la paroisse.

Le sacrement de la première communion se vit, en général, au bout de deux années de catéchèse en tenant compte du parcours et de la maturité de l'enfant. L'inscription se fait normalement dès le début du CE1.
Mais il n'est jamais trop tard pour commencer...
A chaque âge il existe une proposition. Il en est de même pour une préparation au baptême pour les plus de 6 ans.

Pour les enfants qui désireraient commencer cette année, il est encore possible de s'inscrire : il n'est jamais trop tard !

Pour tous renseignements, contacter le presbytère ou l'animatrice. 

 

Fêtes de la foi :

  • 5 mai 2019   : Remise du "Notre Père" (1ère année de catéchèse)
  • 19 mai 2019 : Confirmation à Lanester
  • 26 mai 2019 : Première communion
  • 30 mai 2019 : Profession de foi
 
 
 
 
 
 
http://fdata.over-blog.net/2/23/85/05/header_article_tmpphpOceWZ1.jpg

7 avril 2018 : Temps fort des confirmands

Le samedi 7 avril, les jeunes de Caudan et Lanester qui se préparent au sacrement de la confirmation, se sont retrouvés au Grand Chêne à Caudan. C'est avec un grand plaisir que les jeunes ont pu se retrouver et passer une belle journée.

1er temps : Réflexion : Être libre, c'est choisir. La confirmation est pour le jeune un acte libre en réponse à l'appel du Seigneur... Être confirmé, c'est accueillir l'Esprit de vérité qui rend libre. Les jeunes ont lu deux textes et cherché les signes et les symboles qui se rapportent à l'Esprit Saint.

2ème temps : Jeux :

  • Jeu « Kim senteur » qui consiste à découvrir le nom de l'huile qui est utilisée pour la confirmation. Un des flacons contenait l'huile que l’évêque utilise pour l'onction le jour de la confirmation. Ils devaient ensuite chercher la composition de cette huile et dire quelle image, quelle sensation elle évoque pour eux, à quoi sert cette huile, quelle est sa fonction symbolique.
  • Jeu « dessiner un évêque » et une fiche à remplir : Où habite-t-il ? Qui est-il ? Quel est son rôle ? Dessiner les symboles qui caractérisent sa fonction...
  • Jeu « de mains » : Mimer un métier ou un sport.

3ème temps : Lettre à l’évêque : Préparation en équipe. Se présenter, dire son projet, exprimer son choix personnel d’être confirmé, en réponse à l'appel de Dieu.

4ème temps : Temps de prière

GEDC1023

Prière des jeunes :

Merci Seigneur pour ce repas partagé.
Merci Seigneur pour avoir pu se retrouver entre nous.
Merci Seigneur pour ces moments de Bonheur.
Merci Seigneur pour le partage effectué entre nous.
Merci Seigneur pour les jeux créés à partir des éléments de la messe.
Merci Seigneur pour tous les jours où tu fais en sorte que nous vivions en harmonie.
Merci Seigneur de nous laisser poursuivre notre chemin de foi.
Merci Seigneur pour cette belle journée avec Françoise, Estelle et Marinette
Merci à nos jeunes pour cette journée forte en émotion, merci à nos animatrices.

24 mars 2018 : Temps fort « profession de foi »

Le samedi 24 mars, les jeunes se préparant à la profession de foi se sont retrouvés au presbytère. Ils ont pu reprendre leur livret et réfléchir ensemble à ce qu'ils avaient vécu aux derniers temps forts : « Ton baptême et ta profession de foi ».

Les signes de la profession de foi rappellent ton baptême. Le baptême est l'un des 3 sacrements de l'initiation chrétienne, avec l'eucharistie et la confirmation. Aux origines, c'est aux cours d'une même célébration, lors de la nuit de pâques, que les adultes étaient baptisés, confirmés et recevaient l'eucharistie.

La profession de foi : une étape dans ta vie avec Dieu

Au cours d'une messe, tu proclames ta foi en Jésus Christ et tu t'engages à vivre en accord avec cette foi. En redisant ainsi, devant toute l'assemblée chrétienne réunie, ton désir d'aimer, de suivre et d'imiter Jésus, tu te le dis à toi-même, et surtout, tu le redis à Jésus.

Tu vas renouveler en ton nom propre l'engagement qu'ont pris pour toi tes parents le jour de ton baptême.

  • Le vêtement blanc : « Vous êtes devenus une création nouvelle, vous avez revêtu le Christ, c'est pourquoi vous portez ce vêtement blanc » (Rituel du baptême des enfants en âge de scolarité).
  • La signation : « Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». « C'est Dieu qui vous appelle à devenir les amis de Jésus, son fils. C'est pourquoi je vais vous marquer du signe des chrétiens : la croix de Jésus Christ. Tout au long de votre vie, cette croix vous rappellera son amour. Ne l'oubliez jamais ».
  • Le geste de l'eau : Être baptisé, c'est être plongé dans l’eau. Dans les premiers siècles, le catéchumène était complètement immergé dans un baptistère. Ce geste de l'eau signifie la nécessité de choisir : il faut traverser la mort, renoncer à certaines choses, puis surgir à la vie, croire en Jésus Christ.
  • La lumière : « Tu es devenu lumière dans le Christ. Marche en enfant de lumière. Demeure fidèle à la foi de ton baptême » (Rituel du baptême des enfants en âge de scolarité).
    La profession de foi est centrée sur le baptême. Elle consiste principalement dans le renouvellement personnel des promesses du baptême avec l'aube et le cierge qui sont deux signes symboliques du baptême : le vêtement blanc et la lumière.
  • Le credo : Découvrir la prière du credo et se l'approprier. C'est la prière de la profession de foi. Lors de la célébration, c’est toi qui proclameras ce en quoi tu crois à travers ce texte ou bien à travers celui de la profession de foi baptismale.
P3244346

Un grand merci à Estelle et Marcelina pour ce temps passé avec nos jeunes.

17 mars 2018 : Temps fort des CE2 : Tous envoyés...

Le samedi 17 mars, les enfants en marche vers la première communion (CE2) se sont retrouvés au presbytère de 14h à 17h. Après avoir vu le temps de l'Accueil, le temps de la Parole, le temps de l'Eucharistie, nous prenons le temps pour comprendre le « temps de l'envoi ».

Dans l'évangile, St Luc, au chapitre 24, raconte la rencontre de Jésus avec deux disciples, au soir de Pâques. Nous trouvons dans ce récit les moments importants de la messe. Ces moments sont aussi quatre manières pour Jésus d’être réellement présent au milieu de ceux qui croient en lui :

  • Le rassemblement : « Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux ». Quand nous sommes réunis en son nom, Jésus est réellement présent au milieu de nous. Il nous rejoint sur notre route. Le prêtre qui le représente par son ordination, nous salue, le déclare présent et nous invite en son nom au partage de la Parole et de l'Eucharistie.
  • Le partage de la Parole : « Notre cœur ne brûlait-il pas en nous tandis qu'il nous parlait en chemin... ». Jésus s'entretient avec ses disciples. Il les écoute, puis à partir des textes des Écritures, il leur fait en quelque sorte une homélie. À la messe, c'est encore lui qui nous parle et nous explique les Écritures. Il ouvre notre cœur au sens de sa vie, de sa mort, et à la Bonne Nouvelle de la Résurrection. Et en même temps au sens de notre vie.
  • Le repas Eucharistique : « Quand il se fut mis à table avec eux, il prit le pain, prononça la bénédiction, le rompit et le leur donna ». Cette suite d'actions était courante du temps de Jésus dans le repas de fête. Elle est la source de l'Eucharistie. On la trouve sous forme de « récit » au cœur de la prière eucharistique. Le pain et le vin sont au centre de notre alimentation. Dans la célébration eucharistique, ils symbolisent le corps et le Sang du Christ, nourriture donnée aux hommes.
  • L'envoi : « Ils partirent, racontèrent comment ils l'avaient reconnu à la fraction du pain... ».
    La messe fait de nous, à l'image du Christ, des envoyés, des annonceurs de sa Résurrection. Nous l'avons reconnu comme Fils de Dieu, comme Sauveur.
P3174323

Merci les enfants pour ce beau moment de partage !
Chacun trouve sa place (lecture, dessins, explication de la lecture...)

17 mars 2018 : Temps fort des CM1 et CM2 : Saint Vincent Ferrier

Le samedi 17 mars, les enfants de CM1 et CM2 se sont retrouvés au presbytère de 9h à 14h. À travers un livret, nous avons découvert Saint Vincent Ferrier :

Vincent est né en Espagne le 23 janvier 1350. Sa mère, avant sa naissance, a eu la révélation qu'il serait un grand Saint. Tout petit enfant, il réunissait ses camarades, leur parlait du « Bon Dieu » et de la Sainte Vierge avec tant d'amour, qu'ils en étaient touchés.

À 17 ans il rentre chez les Dominicains. Il devient prêtre en 1378 à 28 ans. Frère Vincent parle très bien du Seigneur et les gens viennent de très loin pour l'écouter.

Un jour, à 40 ans, frère Vincent tombe gravement malade. Pendant sa prière, dans un demi sommeil, il voit St Dominique et St François. Jésus est avec eux et lui touche la joue. Jésus lui dit : « Va prêcher par le monde comme St Dominique et St François qui m’accompagnent ». Vincent se réveille guéri, monte sur le dos de son ânesse et se met en route.

Un bâton dans une main, un crucifix dans l'autre, pendant 30 ans, il parcourt à pied presque toute l'Espagne, la France et l'Italie, parlant et convertissant les foules. Il va jusqu'en Angleterre, en Écosse et en Irlande, pour parler de Jésus.

Les églises ne sont pas assez grandes pour contenir tous ceux qui veulent l'écouter, des chrétiens mais aussi des juifs et des musulmans. Il parle dans sa langue natale et chacun le comprend dans sa propre langue. Tous les jours, après ses paroles, on amène les malades en foule, et il réalise des miracles, plus de 800 au total...

Il arrive en Bretagne en février 1418, il passe par Rennes, Caen, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Josselin, Ploërmel et arrive épuisé à Vannes où il meurt le 5 avril 1419.

Il a été canonisé (c'est à dire déclaré Saint) le 29 juin 1455 par le pape Calixte III.

P3174245

Après ce moment de partage, nous sommes allés à la crypte pour le pique-nique.

Pour terminer notre journée, nous avons fait un jeu de quilles ensemble sous forme de marelle : « De la terre au ciel ». Lance ton palet sur la case 1 et parcours la marelle en entier. À la fin, réalise le défi demandé :

  1. Tu fais un signe de Croix
  2. Tu nommes un geste de paix ou d'amitié que tu peux faire.
  3. Tu nommes 3 personnes connues dans les évangiles.
  4. Tu touches le sol des 2 mains.
  5. Tu dis une chose que tu connais de Jésus.
  6. Tu lèves les bras avant de sauter dans la case « ciel »
  7.  Ciel : Tu dis « Notre Père » ou une phrase du « Notre Père ».

Un grand merci à Estelle, Marcelina et à Valérie.

10 mars 2018 : Temps fort des confirmands : l'Esprit Saint

Le samedi 10 mars, les jeunes de Caudan et Lanester qui se préparent à la confirmation se sont retrouvés au Grand Chêne à Caudan de 9h 30 à 16h pour un temps fort sur l'Esprit Saint.

Déroulement de la journée :

  • Vivre dans l'Esprit c'est quoi ?
  • Vivre en chrétien dans ma vie de jeune...
  • Recevoir l'Esprit Saint

Deux groupes étaient formés pour réfléchir, échanger et partager sur l'Esprit :

  • Esprit de paix, de joie, de partage
  • Esprit de prière et oser parler de sa foi

Après ce temps de réflexion, une pause bien méritée pour les jeunes. Après le repas, retour dans les salles pour préparer nos panneaux avec l'ensemble des expressions vues le matin. Puis chaque groupe a pu s'exprimer en présentant son panneau.
Avant de terminer cette belle journée, un temps de prière : le « Notre Père » à 2 voix.

P3104220

Un grand merci à nos jeunes qui sont toujours aussi motivés pour nos rencontres, et à nos animatrices pour le temps partagé avec eux.

17 février 2018 : Temps fort des confirmands : le sacrement du Pardon

Le samedi 17 février, les jeunes de Caudan et Lanester se sont retrouvés dans les salles du Plessis à Lanester pour la préparation de la réconciliation. Pour bien démarrer nous avons repris notre chant phare « Vous recevrez une force » qui accompagne chacune de nos rencontres.

L'Alliance : la Bible raconte l'histoire de Moïse qui a reçu les tables de la loi, « dix paroles-lumière », c'est à partir de ces paroles, les dix commandements, que nous avons réfléchi en équipes.

Rompre l'Alliance : Réflexion à partir du document « Pour regarder ma vie devant le Seigneur à la lumière de sa Parole ». Le jeune écrit en face de chaque commandement les réponses aux questions :

  • Comment aujourd'hui nous ne respectons pas ces paroles ?
  • De quels moyens je dispose comme chrétien pour revenir vers Dieu et vers les autres qui sont mes frères ?

Puis dans une des salles, les jeunes ont reçu le sacrement du Pardon.

P1203694

Merci aux prêtres de Lanester d'avoir répondu présent aux jeunes pour le sacrement du pardon.
Un grand merci à Marinette et Marcelina pour leur aide bien précieuse.

27 janvier 2018 : Journée baptême

Le samedi 27 janvier, 85 enfants de Lorient, Caudan et Lanester sont venus à « la journée baptême » au Moustoir à Lorient. Pour bien démarrer la journée dans la joie et la bonne humeur, nous avons chanté et dansé la chanson de Brigitte et Jean-Paul Arthaud :

Comble-nous Seigneur de ta providence
Mets dans notre vie ton esprit d'Amour
Invente avec nous un pas de danse
Pour que notre vie soit visage d'Amour…

Temps de prière : Lecture de l'évangile Marc (1,1-11) : le baptême de Jésus par Jean-Baptiste.

Saynète : Trois amis visitent Rome, ils prennent le bus pour aller visiter la basilique Saint Sébastien, là où l'église a commencé. Ils rencontrent un moine frère Marcello qui explique que « cela demande du courage d'être chrétien ». Il leur fait visiter les catacombes (cimetière chrétien où de nombreux martyrs sont enterrés). Les enfants demandent pourquoi des poissons sont dessinés sur les murs, il explique que c'était un signe de reconnaissance pour les amis de Jésus persécutés dans les premiers siècles de notre ère.

En grec, ICTUS - poisson et chaque lettre forme l'initiale de ce qui signifie Jésus-Christ-Dieu-Fils-Sauveur c’est à dire Jésus Christ, fils de Dieu, sauveur... Un jeune fait remarquer que le poisson est très présent dans les évangiles : la multiplication des pains, la pêche miraculeuse.

Soudain, le jeune voit son ami dessiner un poisson et s'enfuir, ils décident de le suivre... Comme ces jeunes, nous sommes invités à aller découvrir les symboles du baptême... Par équipes nous allons dans les ateliers proposés :

  • Le baptistère. Irène spécialiste de l'art sacré nous fait découvrir le baptistère (fontaine baptismale), toujours placé près de la porte car il symbolise l'entrée en Église. Elle invite les enfants à nommer ce qu'ils voient, les marches, les formes, d'où vient la lumière (vitrail).
GEDC0856

Jésus est descendu vers nous pour nous chercher, alors à notre tour nous descendons dans le baptistère par 2 marches (on fait 3 pas comme la Trinité Père, Fils et Saint Esprit). Parfois les baptistères ont 3 marches pour entrer et 3 marches pour ressortir. Car on en ressort différent, on y entre comme pécheur et on en renaît chrétien de l'autre côté.

Le baptistère est rond : le cercle n'a pas de début et pas de fin. Dieu comme le ciel est infini. On plonge dans la vie de Dieu. Le socle est carré : c'est une figure stable, cela symbolise la terre (4 cotés en référence aux 4 éléments : eau, terre, feu, air). Le carré est dans un cercle - Dieu nous entoure, il nous prend, on devient enfant de Dieu par le baptême. On remarque aussi 4 encoches qui rappellent la croix. Il y a dans la cuve, une coquille St Jacques souvent utilisée pour baptiser. On peut baptiser à tout âge... Irène interroge les enfants sur l’utilité de l'eau : boire, laver, nettoyer, arroser, purifier... C’est LA VIE.

Puis elle montre une aube pour parler du vêtement blanc : c'est un symbole de lumière, de pureté car on est lavé de ses péchés, pardonné par Dieu. On leur remet une écharpe blanche qui mettront le jour de leur baptême. Un grand merci à l'équipe du Secours Catholique de Caudan qui a confectionné 200 écharpes pour cette journée de Lorient et celle de Vannes.

On continue notre visite de l'église : le bénitier où les enfants font le signe de la croix, le cierge pascal sur lequel on lit la date de l'année en cours (2017 - il sera changé à Pâques) et les lettres Alpha et Oméga.

On s'arrête devant les dessins de l'autel : devant la cène et derrière la nativité, la crèche. On fait une halte dans la chapelle du Saint Sacrement où les enfants découvrent le tabernacle qui contient les hosties consacrées. Puis on se dirige vers la statue de Sainte Anne qui tient dans ses bras Marie à qui elle apprend à lire la bible.

Merci Irène pour cette très belle visite.

  • Salle Béthanie. Jeux en 2 équipes. Questions : Que veut dire « bonne nouvelle » ? Qui est le cousin de Jésus ? Comment se nomment les 2 parties de la bible ? Quels sont les 4 temps de la messe ?
  • Mime. Chaque équipe fait deviner les mots suivants : amour, dispute, malade, partager un repas, lumière, saint, robe de mariée, pardon, pain, eau, huile, gâteau, imposition des mains, paix, vin, écharpe blanche, prêtre. Explication de ces mots en lien avec les 7 sacrements : baptême, eucharistie, sacrement de la réconciliation, confirmation, mariage, sacrement des malades, ordination.
  • Salle Tibériade. Accueil du père Julien de Lanester qui nous parle de la croix et de l'huile. L'huile est appelée « Saint chrême », elle est fabriquée avec de l'huile végétale et du parfum. À la messe chrismale, l'évêque souffle pour donner la force à l'huile. C'est la même qu'on utilise pour le baptême, la confirmation, l'ordination, et le sacrement des malades. Avant de quitter la salle, les enfants reçoivent un petit chapelet missionnaire avec une croix.
  • La crypte. Temps d'écoute et de parole. Partage de l'évangile lu le matin : le baptême de Jésus. Remise de la nouvelle version du « Notre Père ».
  • Salle Jéricho : atelier décoration. Les adultes, jeunes et enfants reçoivent un sac sur lequel est écrit « Diocèse de Vannes » avec le symbole du poisson et où sont dessinées une cruche tenue par une main, une croix et une bougie. Chacun colorie à son idée.
  • Présentation de l'ACE (Action Catholique des Enfants et un jeu méli-mélo organisé par Carole (de Ste Bernadette) et Françoise (de Caudan). Avec tous les mots retrouvés dans des boites, ils doivent trouver :

• Se mettre en marche avec le baptême et avec l'ACE, c'est accueillir tout le monde.
• D'ici ou d'ailleurs, pour le baptême et pour l'ACE, chaque enfant a sa place.
• On trouve Jésus, en ACE, par notre accueil, notre amitié, notre joie, nos paroles.

Pour terminer cette belle journée, un gouter très apprécié.
Adultes, jeunes, enfants sont repartis avec un grand sourire.
Merci à toutes les personnes qui se sont investies dans cette préparation.

6 janvier 2018 : Temps fort des CE1

Le samedi 6 janvier, les enfants en marche vers la première communion se retrouvaient pour une première rencontre au presbytère de 14h à 17h. C'est avec plaisir qu’ils apprenaient à se connaître sans « les aînés à la foi ».

Leurs livrets « En marche vers la première communion » vont les aider pendant les 2 années à se préparer au sacrement de l'Eucharistie. Cette année, ils se préparent à recevoir le « Notre Père ».

Pour bien démarrer il faut apprendre à se connaître et à se respecter malgré les différences. Cette rencontre laisse une place importante à la parole, à l'échange. Il est important d'encourager chacun à s'exprimer, d’aider les enfants à s'écouter les uns les autres.

Découverte de leurs livrets : lectures, échanges, partage.

Pour terminer une prière de remerciement pour ce moment passé ensemble.

GEDC0841

Prière avec les doigts de la main :

Je regarde les 5 doigts de ma main :

Quand je prie, le pouce est le plus proche de mon cœur.
Il me rappelle de prier pour mes proches :
Je te prie Seigneur pour mes parents.

L'index, je le lève, quand je veux parler.
La bible me dit de prier pour ceux qui parlent en ce monde :
Les présidents, le pape, les évêques, les prêtres...
Aujourd'hui, je fais silence pour le prêtre de ma paroisse.

Parfois le majeur est utilisé pour quelqu'un que l'on n'aime pas.
Jésus dit de prier pour eux.
Je prie pour ceux que je n'aime pas assez.

Le 4ème doigt, l'annuaire est le plus faible des 5 doigts.
Il m'encourage à prier pour le plus faible de mon entourage.
Je prie pour un copain ou une copine malade.

L'auriculaire le plus petit me rappelle que je suis petit.
Je ne dois pas oublier de prier pour moi,
Pour que je marche toujours sur le chemin de Jésus.