« E-forum » missionnaire : synthèse de la 1ère session

E Forum

« E-FORUM » MISSIONNAIRE
CHRISTUS VIVIT
BEV EO KRIST
Pays de Lorient

SYNTHÈSE TABLES RONDES - 1ère SESSION : janvier 2021

 

I - MISSION AUPRÈS DES JEUNES

 

A - ET NOUS LES JEUNES (N’a pas eu lieu)

 

B - ÉVANGÉLISER PAR LE SPORT

Projets :

  • Trail des chapelles
  • Olympiades au sein d'une paroisse (inter-paroissiales avec invités de la périphérie de l'Église)
  • Étoffer le groupe Kate and pray
  • Organiser un camp « Optimum » en Bretagne
  • Organiser régates locales lors d'événements paroissiaux (surf, planches à voile, dériveurs...)

 

C - LES MOUVEMENTS D'ÉGLISE AU SOUTIEN DE L'ÉVANGÉLISATION DANS LES PAROISSES ET DANS L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

Constat :

Une diversité dans l'organisation et la vie des mouvements ; certains se trouvent dissociés de la vie d'une paroisse définie ; d'autres sont localisés sur une seule paroisse. D'où problème de visibilité dans les paroisses.

Projets :

  • Mettre en place un répertoire des mouvements pour chaque paroisse
  • Décloisonner les paroisses et mutualiser les ressources
  • Organiser une fois par an une messe animée par un mouvement
  • Créer un service des services pour mettre en lien les différents mouvements.

 

II - PÉRIPHÉRIES DE L'ÉGLISE

 

A - MISSION AUPRÈS DES AUTRES CROYANCES

On parle beaucoup de l’Islam mais les Chrétiens sont surtout confrontés à l’indifférence, ennemi spirituel n°1 et à d’autres courants « spirituels » (antispécisme, vegan, druidisme…)

QUE FAIRE ?

  • Prier pour mener notre propre combat spirituel, nourrir notre relation personnelle avec le Christ
  • Prier pour les conversions (cf Auxilliarum Christianum) et soutenir les convertis (un musulman qui se convertit au catholicisme est rejeté par sa communauté)
  • Prier la Vierge Marie qui peut rapprocher les croyants
  • Nouer des liens, aller vers les autres quelles que soient leurs croyances
  • Se former pour annoncer Jésus et assumer sa chrétienté
  • Entrer dans le projet de Dieu de façon théologale, pas de façon politique

 

B - PÉRIPHÉRIES DE PROXIMITÉ

Travailler en équipe et utiliser ce qui existe déjà et qui marche

Projets :

  • Développer en paroisse une pastorale d'Accueil, de Suivi
  • Faire connaître le Secours Catholique et St Vincent de Paul
  • Faire connaître la Fraternité de St Jean Baptiste
  • Parcours alpha classique
  • Parcours alpha couple
  • Parcours alpha parents
  • Proposer aux jeunes parents de cheminer sous forme de fraternité, de rencontres
  • Proposer des cellules paroissiales d'évangélisation
  • Organiser une fois par an la fête des baptêmes
  • Proposer la fête de la St Valentin organisée par le diocèse
  • Organiser des journées ou des soirées « Tables ouvertes »
  • Apéro fin de messe à l'automne et au printemps (parler à 3 personnes non connues)
  • Organiser TABLES 4x4
  • Utiliser les réseaux sociaux, les médias mis à notre disposition

 

C - PRÉSENCE MISSIONNAIRE SUR INTERNET

Projets :

Après un « audit » sur ce qui existe déjà :

  • Faire émerger une application et/ou un site WEB qui permet d'accéder aux informations, événements, formations etc... diocésains (existe déjà) mais surtout locaux
  • Mettre en place une équipe composée de différents spécialistes bénévoles (artistes, communicants, musiciens, spirituels...)

 

III - MONDE PROFESSIONNEL

 

A - MISSION DANS LES MONDES AGRICOLE ET MARITIME

Projets :

  • Inviter prêtres et paroisses à découvrir le milieu agricole ou maritime (pêche)
  • Organiser une bénédiction des tracteurs
  • Populariser la bénédiction des coureaux en y associant le monde de la plaisance

 

B - DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE

Idées :

  • Diffuser le message de la DSE : 2 axes - dirigeants et jeunes

Dirigeants :

  • EDC de Lorient - cadres chrétiens -
  • Lister les personnes en mesure de transmettre la DSE

Jeunes :

  • S'adresser aux jeunes en passant par les APS au cours d'un temps fort dédié à la DSE
  • Groupe jeune pro idem

Comment ?

  • Organiser un bel événement à l'occasion d'une soirée dans une église pour toucher les coeurs : une partie théorique et 5 témoignages
  • Prévoir une Tribune dans Lorient Mag ?

 

C - ARTISANS COMMERÇANTS PROFESSIONS LIBÉRALES ; LA FOI DANS VOS ENTREPRISES (N’a pas eu lieu)

 

IV - FAMILLE ET CULTURE

 

A - FOI ET MARIAGE

1 - Proposition de Foi faite lors de la préparation au mariage :

  • Parrainage des couples en préparation (par des paroissiens : prière, carte de voeux, cadeau de mariage)
  • Bénédiction des fiancés lors d'une messe des familles
  • Proposition systématique du parcours alpha aux fiancés (avant mariage)
  • Journée des futurs mariés

2 - Vivre sa foi dans le mariage

  • Alpha couple - Équipes Notre-Dame...
  • Meilleure visibilité des différents mouvements en lien avec la pastorale familiale
  • Bénédiction des couples mariés à certaines messes

3 - Où parle-t-on du mariage aujourd'hui ?

  • Rôle des grands parents
  • Initiatives à proposer aux paroissiens : lettres ouvertes à leurs enfants et petits enfants
  • Créer une école des grands parents vers les petits enfants (voir avec « Anne et Joachim »)

 

B - CULTURE ET FOI

Réflexions amorcées autour de projets culturels

  • Un projet qui peut se reproduire dans toutes les paroisses, ex : visite guidée des églises ; les jeunes ne comprennent plus les symboles du sacré, ne savent plus « lire une église.
  • Des projets tournés spécialement vers les jeunes, ados et jeunes adultes mais ouverts à tous ceux qui le souhaitent.
  • Des projets spécifiques à chaque paroisse en utilisant les talents locaux, ex : mystère de Noël à Port-Louis en 2014 avec l’abbé Fagot... Ce spectacle a marqué les esprits.
  • Cf l'association « LES OUVRIERS DU BON DIEU » (www.lesouvriersdubondieu.com) qui réhabilite des lieux de culte désaffectés.
  • Le curé de Port-Louis était parti il y quelques années, avec des jeunes de sa paroisse au Mont St Michel, visite des lieux et offices. Initiative à reproduire pour le pays de Lorient ?
  • Pistes d’autres tables rondes pour développer des synergies :

-  Monde maritime et agricole : bénédiction des coureaux, des tracteurs ou les rogations
-  Évangélisation par la culture ex Rocamadour : des équipes de volontaires font visiter le sanctuaire ce qui rejoint l’idée de proposition de visite des églises
-  Organiser un trail (course) des chapelles : sportif + religieux
-  Conférences du cercle St Louis : trop confidentielles, comment faire pour les faire connaître ? Améliorer la diffusion de l’info.

Idée de « Magnifique Art » de Philippe Abjean : pendant 20 minutes, le dimanche, rendez-­vous dans telle chapelle ou église avec une personne qui explique le patrimoine de cet édifice.

  • Le côté culture sans foi est à éviter. Présence d’un prêtre accompagnateur souhaité pour tous les projets.
  • Ouvrir des chapelles fermées pour laisser un artiste exposer. Attention à la dérive de certains artistes. Rappeler le caractère sacré des chapelles.
  • Faire appel à des projets artistiques, exposés dans une chapelle. Ex : travail sur le thème de la lumière. Concours, jury de sélection avec un prêtre dans le jury.
  • Faire appel à des poètes ou des écrivains chrétiens ex : Gilles Baudry moine à Landévennec ou Christian Bobin. Éviter l’entre-­‐soi afin d’évangéliser.
  • Ex en région parisienne : récupération de crèches inutilisées et proposées aux commerçants pour leurs vitrines à Noël.

Importance de lier l’enseignement catholique à tous ces projets
Importance du Beau ?
Trouver un porteur de projet pour chaque idée

 

C - LA VIE FAMILIALE

Témoignages des participants sans de véritables projets :
Transmission de la foi à nos enfants
Préparation au mariage, que se passe t il après ?
Comment accueillir les couples qui ne sont pas proches de l'Église ?
Réflexion : plus la préparation au mariage est missionnaire, plus les couples reviennent vers l'Église.
Quel apostolat peut avoir la famille chrétienne vers l'extérieur ?

Projet :
Développer l'aide à la parentalité par différents mouvements existants sur le diocèse : par exemple les « CHANTIERS ÉDUCATIONS »

 

V - SOLIDARITÉ ET CHARITÉ

 

 A - LE HANDICAP

Partage des témoignages :

Le handicap nous interpelle parce que notre vie nous y a sensibilisé chacun de façon personnelle. Nous pouvons dire que l’approche de la différence nous a changé et permis d’élargir notre coeur, de reconnaître nos propres fragilités ! Pour autant, aujourd’hui, nous savons aussi que la peur de la différence est toujours présente et que l’inclusion des personnes en situation de handicap n’est pas une règle générale et naturelle. Il y a encore un gros travail à faire sur le regard posé sur la différence. Nous pouvons tous être handicapés du coeur alors que les personnes en situation de handicap ne le sont pas. Donc les freins évoqués : Peur et méconnaissance.

Projets :

  • La communauté FOI ET LUMIÈRE manquede forces vives, de jeunes amis qui voudraient bien mettre leur talents au service des jeunes lors des rencontres.
  • Dans nos paroisses, être attentifs aux personnes en situation de handicap et penser à ce qu’elles puissent être « acteurs » dans les célébrations. Éduquer notre regard
  • Créer un groupe de jeunes pour faire des sorties avec ceux qui sont seuls.
  • Découvrir l’association « TY NOV » : créer une colocation inclusive et solidaire pour des personnes en situation de handicap, sur le secteur de Lorient ou Ploemeur.
  • Découvrir l’association « À BRAS OUVERTS » : accueillir le temps d’un week-end des jeunes en situation de handicap en dehors de leur famille.
  • Découvrir le foyer de vie « LA BELLE PORTE » à Auray : maison partagée accompagnée.
  • Créer les journées appelées « LES SOURIRES DE BERNADETTE », journée particulière où étaient mises à l’honneur les personnes en situation de handicap pour une action particulière.

 

B - LA RUE

Projets :

  • Le Logo est beau : pourquoi ne pas le diffuser dans la rue : autocollants
  • Proposer de nouvelles actions au sein de St Vincent de Paul avec l'aide de plus jeunes
  • Créer une Maraude « Christus vivit »
  • Lister les restaurants ou cafés qui proposent des « cafés suspendus »

 

C - MISSION AUPRÈS DES MALADES

Projets :

  • Reconstruire les équipes SEM
  • Messe mensuelle (préparée par l'équipe Sem ou l'aumônerie) dite pour les malades et les équipes d'aumônerie et les soignants du pays de Lorient. Chaque responsable apporterait les intentions de prières des uns et des autres. Pour ne pas surcharger les prêtres, s'associer à une messe de semaine déjà programmée.
  • Certains proposent une messe de « guérison »
  • Créer un lieu d'accueil avec ceux que l'on ne voit pas : par exemple un café par semaine dans la salle paroissiale
  • Renforcer la présence de l'église dans les EHPAD et Hôpitaux.
  • Prévoir une « feuille de chou » en suivant l'année liturgique (pas trop compliqué avec histoires, jeux, dessins, ..) : une à la rentrée, jusqu'à Toussaint, une à Noël, une Carême et Pâques, et une Pentecôte et vacances. Ou bien profiter du journal de l'établissement
  • Créer du lien intergénérationnel (chants et spectacle des enfants dans les EHPAD). Cela demande des échanges cordiaux avec l'Administration.
  • Réaliser des cartes de Noël, Pâques, à distribuer dans les établissements.
  • Partenariat entre écoles, collèges, lycées, aumônerie et maisons de retraite d'une même commune ou mêmequartier

 

VI - FORMATION CONTINUE

 

A - L'ENCYCLIQUE LAUDATO SI : AU SERVICE DE LA MISSION

La question posée : Comment mettre en pratique « Laudato Si » dans nos paroisses et/ou dans nos vies de chrétiens ?
Laudato Si = Écologie intégrale (morale) , un texte universel.
Laudato Si est un cadeau. L'écologie peut être un point de rencontre avec les personnes qui ne partagent pas forcément notre foi.
Constat : Éco-anxiété des jeunes. En réponse, les chrétiens restent malgré tout plus optimistes en raison de leur espérance.
Il existe des leviers d'action notamment auprès des jeunes dans l'enseignement catholique

  • Éducation à la sobriété heureuse
  • Sensibilisation au gaspillage.

Témoignage des responsables scouts et guide de France : une résolution « Tout est lié » a été adoptée par tous les GSDF, afin que tous les jeunes s'approprient cette dimension Laudato si
Un outil d'éducation a été travaillé pour réaliser des choses simples. La vraie mission est de transmettre l'émerveillement et l'espérance.

Des idées :

  • Conférence autour de Laudato si
  • Ouvrir les jardins des presbytères et les transformer en jardins familiaux
  • Actions de ramassage civique proposées sur les feuilles de messe
  • LABEL « ÉGLISE VERTE » (Cf. Finistère)
  • Développer le ZÉRO DÉCHET dans nos réunions paroissiales
  • « Prendre soins » des personnes âgées
  • Dupliquer le site Laudato si initié à Ste Anne d'Arvor de Lorient

2 réflexions à partager avec les personnes qui ne partagent pas notre expérience chrétienne :

  • la nécessité d'allier l'intellectuel et le manuel
  • la spiritualité peut venir à notre secours

 

B - SE FORMER DANS L’ÉGLISE : où et comment ? (N’a pas eu lieu)

 

C - FOI ET VIE POLITIQUE

  • Actions menées par les différents participants sans de véritables nouveaux projets

 

www.christusvivit-­‐lorient.fr

Message de la paix du Pape François

pape François CEF 2021

En cette 54ème journée mondiale de la paix, le pape françois a voulu donner son message de paix sur « la culture du soin comme parcours de paix », afin « d’éliminer celle de l’indifférence, du rejet et de l’affrontement, souvent prédominante aujourd’hui », explique le Souverain pontife.

 

La culture du soin comme « engagement commun, solidaire et participatif pour protéger et promouvoir la dignité et le bien de tous » et « disposition à prendre soin, à prêter attention, à la compassion, à la réconciliation et à la guérison, au respect et à l’accueil réciproque », constitue un moyen privilégié pour construire la paix, « éradiquer la culture de l’indifférence, du rejet et de la confrontation, souvent prévalente aujourd’hui ». C’est ce qu’écrit le Pape François dans son message publié aujourd’hui, à l’occasion de la 54e Journée mondiale de la paix célébrée le 1er janvier 2021, solennité de Marie Très Sainte, Mère de Dieu.

 

ENGAGER DES PROCESSUS DE GUÉRISON

Dans les huit pages du texte, intitulé « La culture du soin comme parcours de paix », daté, selon la tradition, au 8 décembre, solennité de l’Immaculée Conception, le Pape s’adresse aux chefs d’État et de gouvernement, aux dirigeants d’organisations internationales, aux chefs spirituels, aux fidèles des différentes religions, et aux hommes et femmes de bonne volonté.

Il leur rappelle ce qu’il a écrit dans sa dernière encyclique Fratelli Tutti : « Dans de nombreuses régions du monde, il faut des chemins de paix qui mènent à la guérison des blessures, il faut des artisans de paix prêts à engager des processus de guérison et de rencontre renouvelée avec ingéniosité et audace ».

 

CRISE GLOBALE ET MULTISECTORIELLE

François revient donc sur l’année 2020, marquée par la grande crise sanitaire de la Covid-19, devenue phénomène multisectoriel et global, aggravant des crises très fortement liées entre elles, comme les crises climatique, alimentaire, économique et migratoire, « provoquant de grands inconvénients et souffrances ».

Le Saint-Père constate ainsi qu’« à côté des nombreux témoignages de charité et de solidarité », différentes formes de « nationalisme, de racisme, de xénophobie, et aussi de guerres et de conflits qui sèment la mort et la destruction », ont pris un nouvel élan cette année.

 

L’EXEMPLE DES PREMIERS CHRÉTIENS

Suivant l’exemple du Maître, poursuit l’évêque de Rome, les premiers chrétiens « pratiquaient le partage pour que personne parmi eux ne soit dans le besoin et ils s’efforçaient de faire de la communauté une maison accueillante, ouverte à toute situation humaine, prête à prendre en charge les plus fragiles ».

Et lorsque, dans les temps qui ont suivi, la générosité des chrétiens perdit un peu de son élan, certains Pères de l’Église insistèrent sur le fait que la propriété est conçue par Dieu pour le bien commun. Ambroise soutenait que « la nature a répandu toutes les choses pour les hommes et pour un usage commun. […] Par conséquent, la nature a produit un droit commun pour tous, mais l’avidité en a fait un droit pour un petit nombre ».

Une fois donc passées les persécutions des premiers siècles, observe le Saint-Père, l’Église a mis en œuvre, établissant de nombreuses institutions pour le soulagement de tous les besoins humains, des hôpitaux, des logements pour les pauvres, des orphelinats, un accueil pour les enfants ou des refuges pour les gens de passage.

 

LA DOCTRINE SOCIALE DE L’ÉGLISE, « GRAMMAIRE DU SOIN »

Ces exemples de charité agissante de si nombreux témoins lumineux de la foi, sont devenus le cœur battant de la doctrine sociale de l’Église qui s’offre comme «un précieux patrimoine de principes, critères et indications» desquels tirer la « grammaire » du soin, relève le Pape. Une grammaire prenant en compte la promotion de la dignité de toute personne humaine, la solidarité avec les pauvres et les sans défense, la sollicitude pour le bien commun, la sauvegarde de la création.

Le Souverain pontife invite donc les responsables des organisations internationales et gouvernements, du monde économique et scientifique, de la communication sociale et des institutions éducatives, à prendre en main cette «boussole» de principes pour imprimer « un cap commun au processus de globalisation », « un cap réellement humain » comme déjà indiqué dans Fratelli tutti.

 

TROP DE VIOLATIONS DU DROIT HUMANITAIRE

Une boussole utile également pour les relations entre les nations, « qui devraient être inspirées par la fraternité, le respect mutuel, la solidarité et l’observation du droit international ». Protéger et promouvoir les droits fondamentaux de l’homme, et respecter le droit humanitaire, « surtout en cette période où les conflits et les guerres se succèdent sans interruption ». En effet, le Pape François déplore que « de nombreuses régions et communautés ont cessé de se souvenir d’une époque où elles vivaient en paix et en sécurité », et que tant de personnes souffrent de la violence, de la faim, de l’exil et du manque d’éducation.

 

CRÉATION D’UN FONDS CONTRE LA FAIM

La pandémie et le changement climatique mettent donc en évidence la grande «dispersion des ressources pour les armes, en particulier pour les armes nucléaires», qui pourraient être utilisées pour « la promotion de la paix et du développement humain intégral, la lutte contre la pauvreté, la garantie des besoins sanitaires », fait remarquer le Successeur de Pierre, tout en relançant la proposition faite lors de la dernière Journée mondiale de l’alimentation: « Créer un "Fonds mondial" avec l’argent dépensé pour les armes et autres dépenses militaires afin d’éliminer définitivement la faim et de contribuer au développement des pays les plus pauvres ».

 

SE TOURNER VERS LA VIERGE MARIE

Les chefs religieux en particulier, poursuit le Souverain Pontife, peuvent jouer « un rôle irremplaçable dans la transmission aux fidèles et à la société des valeurs de solidarité, de respect des différences, d’accueil et d’attention à nos frères et sœurs les plus fragiles ». Les chrétiens, et c’est l’invitation finale de François, doivent se tourner vers la Vierge Marie, « Étoile de la mer et Mère de l’espérance », et tous ensemble « collaborer pour avancer vers un nouvel horizon d’amour et de paix, de fraternité et de solidarité, de soutien mutuel et d’accueil réciproque » en prenant soin les uns des autres.

 

https://www.vannes.catholique.fr/message-de-la-paix-2021-du-pape-francois/

Lire le message du pape François en intégralité

Le Pape décrète une année spéciale St Joseph

À l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation de l’Époux de la Vierge Marie comme Patron de l’Église universelle, par le bienheureux Pie IX (le 8 décembre 1870 par le décret “Quemadmodum Deus”), le pape François a voulu dédier une année spéciale au père putatif de Jésus. Il l’explique dans la Lettre Apostolique Patris corde, parue ce 8 décembre 2020.

EQJT4405 600x749

« La pandémie de Covid-19, écrit le Pape, nous fait comprendre l’importance des personnes ordinaires, celles qui, éloignées des projecteurs, font preuve de patience, insufflent l’espérance et veillent à créer une vraie co-responsabilité, à l’image de saint Joseph. »

« Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés., […] et qui pourtant joue un rôle inégalé dans l’histoire du salut». 

En savoir plus

La force d'une parabole

c26000e0 f3f0 428a b432 f7aea4afc697

L'encyclique Fratelli tutti publiée le dimanche 4 octobre est longue et dense. Il serait toutefois dommage de ne pas faire l'effort d'une lecture, même partielle, de ce texte sur la fraternité et l'amitié sociale. Et pourquoi ne pas commencer par le chapitre 2 dans lequel le pape François médite sur la parabole du Bon Samaritain ? La force de la parabole est de garder toute son actualité. Aujourd'hui encore, ils sont nombreux ceux et celles qui tombent sur le chemin, souvent dans l'indifférence, alors qu'ils ont besoin d'aide. Face aux détresses dont nous pouvons être les témoins, la question de Jésus au légiste est adressée à chacun de nous : " Lequel de ces trois, à ton avis, s'est montré le prochain de l'homme tombé aux mains des brigands ? "
" À qui t'identifies-tu ? Parmi ces personnes, à qui ressembles-tu ? ", traduit le pape François, bien conscient que la question est " crue, directe et capitale ". Mais c'est aussi une invitation à ne pas fermer les yeux sur les souffrances et à faire preuve d'imagination pour y répondre, avec d'autres, comme l'ont fait des générations de chrétiens avant nous quand ils ont créé des lieux hospitaliers pour accueillir et soutenir les plus vulnérables : malades, enfants abandonnés, personnes handicapées, anciens… Notre monde a besoin que cette histoire de fraternité continue à s'écrire.

https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/force-dune-parabole-2020-10-09-1701118579

De l'optimisme à l'espérance : Lettre Pastorale de Mgr Centène

Dans cette lettre intitulée « De l’optimisme à l’Espérance », Mgr Raymond Centène livre sa réflexion sur l’impact de la crise sanitaire et l’urgence de la conversion, personnelle et collective. L’ensemble de sa prédication durant cette période éclaire nos consciences et « fouette » nos tiédeurs !

Lettre Mgr sept 2020

30 août 2020 : Au revoir !

Nous voudrions tant que vous soyez nombreux à lire ces quelques lignes.

Aussi nombreux que vous l’étiez dimanche 30 août à la messe de 10h30 à Caudan pour que chacun puisse recevoir notre gratitude et nos remerciements appuyés.

Cette messe, dite d’action de grâce, a été initiée et préparée dans un élan de grande amitié, à notre insu pendant notre absence d’été et pour marquer notre départ de Caudan en septembre.

Radio Caudan a fonctionné à plein en notre faveur et nous en avons recueilli les fruits en abondance lors de cette célébration.

Alors il est bon aujourd’hui de se souvenir de ce vécu exceptionnel. Au rendez-vous le Père Sanctus nous a accueillis chaleureusement, puis a célébré dans un grand recueillement et enfin nous a bénis généreusement. Trois animateurs ont partagé les chants et leur présence unifiée nous a profondément touchés. Deux organistes de talent ont demandé à notre orgue réputé de se surpasser ! Et une foule nombreuse nous a entourés pour nous témoigner, qui de son amitié, qui de son affection.

30 08 20

Non ! mais c’était tout justement incroyable ! Et pour terminer, il y eut dans l’église une explosion de joie lors de la remise de cadeaux inattendus (livre d’or, cadeaux bretons, cartes cadeaux). Nous avons vu l’assemblée épouser notre surprise, notre bonheur et manifester son adhésion par des sourires, des gestes et des applaudissements spontanés.

C’était un TEMPS DE GRÂCE ! Quelqu’un était bien présent au milieu de nous. L’avez-vous ressenti comme nous ?

Nous voici aujourd’hui de retour sur notre terre natale, plus précisément dans le massif de la Chartreuse, tout près du grand monastère.

Si l’avenir le veut bien, comme des oiseaux migrateurs, nous reviendrons en vacances en Bretagne aux prochains beaux jours et nous nous reverrons avec joie. Et puis vous avez deux bonnes raisons de venir nous voir : se retrouver à merveille et découvrir le superbe édifice de la maison mère de l’Ordre des Chartreux.

À bientôt donc et grand merci pour tout ce que vous nous avez apporté : proximité, amitié, affection, écoute et témoignages de foi.

PS : Si autour de vous, des personnes s’étonnent de notre départ, dites-leur que nous avons choisi de partir sur la pointe des pieds pour éviter trop d’émotions douloureuses. Merci.

29 mai 2020 : Nominations au doyenné de Lorient

Diocese Vannes

 Mgr Raymond CENTÈNE, évêque de Vannes, nomme au doyenné de Lorient :

  • M. l’abbé Olivier LE ROCH, doyen pour trois ans, tout en gardant ses fonctions actuelles.
  • M. l’abbé Jean-François AUDRAIN, curé de l’ensemble paroissial de Saint-Louis de Lorient.
  • M. l’abbé Olivier LORNE et M. l’abbé Antoine DE ROECK, vicaires à l’ensemble paroissial de Saint-Louis de Lorient.
  • M. l’abbé Antoine LE GARO, recteur de Sainte-Bernadette à Lorient.
  • M. l’abbé Ghislain LUHITO LOKERO, prêtre étudiant, en résidence à la paroisse Sainte-Bernadette à Lorient.
  • M. l’abbé Hervé LE BERRE, recteur de l’ensemble paroissial de Sainte-Anne d’Arvor à Lorient.
  • M. l’abbé Jean-Pierre PENHOUËT, recteur de Groix.
  • M. l’abbé Armel HOUNKPATIN, vicaire aux paroisses de Kervignac, Merlevenez, Sainte-Hélène et Nostang, en résidence à Merlevenez.

https://www.vannes.catholique.fr/nominations-29-mai-2020/ 

1er mars 2020 : 31 adultes appelés au baptême

Pour les 31 catéchumènes du diocèse de Vannes, le début du Carême inaugure aussi la phase « d’ultime préparation » aux sacrements qu’ils recevront lors de la prochaine Vigile pascale. En l’église de Caudan, 13 hommes et 18 femmes venus de tout le diocèse ont été officiellement admis et appelés au cours de la célébration de l’appel décisif. Durant ces 40 jours où ils se préparent plus intensément et où tout le peuple des baptisés marche vers l’illumination de Pâques, tous communient dans la prière.

31 catéchumènes 2020

Dans son homélie, Monseigneur Centène a déployé le sens du combat spirituel, en s’appuyant sur « la belle leçon de catéchèse » donnée par l’Évangile du jour : les tentations de Jésus au désert.

L’après-midi, dans l’église de Caudan, Mgr Centène a donné une catéchèse sur le combat spirituel.

Étudiants, artisans, mères au foyer, aide-soignante, pécheur, ingénieur, ouvrier, commerçant, etc. Le cru 2020 ne déroge pas au traditionnel constat d’une grande diversité des catéchumènes : horizons professionnels, milieux sociaux, âges (entre 18 et 55 ans) ou encore cultures d’origine. « Le point commun, retient Marie-France, c’est que tous ont fait la rencontre du Christ ressuscité dans leur vie. C’est pourquoi les catéchumènes sont un « marqueur fort » pour l’ensemble des fidèles : au début de notre Carême, ils nous rappellent que la présence du Christ est une réalité et que nous avons à en tenir compte et à nous tourner vers lui, à nous convertir pendant ces 40 jours ! ».

me voici 305x240

Depuis le moment de leur entrée en catéchuménat, les adultes cheminent deux années. Après cette longue préparation, « confiants dans la grâce de Dieu, soutenus par la prière, et stimulés par le témoignage de leurs frères chrétiens », les 31 catéchumènes du diocèse de Vannes se sont levés à l’appel de leur nom en répondant « Me voici ». Puis en présence de la communauté chrétienne, de leurs équipes d’accompagnement, parrains, marraines, proches et amis, ils ont exprimé ensemble leur désir d’être initiés aux sacrements du Christ - « Oui, nous le voulons » - avant de recevoir personnellement des mains de l’Évêque l’écharpe mauve des appelés. Portée durant toutes les étapes de l’ultime préparation (scrutins), celle-ci sera remplacée par le vêtement blanc le jour de leur baptême.

Me voici

Ils ont ensuite inscrit leur nom au registre des futurs baptisés.

signature 320x213

Cette étape importante intervient 40 jours avant de fêter la résurrection du Christ, victoire de la vie sur la mort. Être chrétien consiste en effet à entrer dans ce mystère de la mort et de la résurrection de Jésus.

« C’est être assimilé, vivre à notre tour le mystère de Jésus, qui est un mystère de mort et de résurrection. Il faut que le vieil homme disparaisse pour que puisse émerger l’homme nouveau », enseignait Mgr Centène lors de sa catéchèse sur le combat spirituel, qui a suivi dans l’après-midi à Caudan.

Dans les semaines à venir, les 3e, 4e et 5e dimanches de Carême, trois célébrations appelées « scrutins » et vécues en paroisse viendront jalonner leur montée vers Pâques. Pour toutes les communautés chrétiennes qui y assisteront ou s’y associeront par la prière, ces scrutins invitent aussi à une nouvelle conversion.

« Répondez et laissez-vous conduire par l’Esprit ! »

Père loisel 320x200 2« C’est aujourd’hui à Caudan votre jour à vous les catéchumènes par l’appel décisif par notre Évêque. C’est un moment important dans votre démarche », a introduit le père Francis Loisel, prêtre accompagnateur du service diocésain de catéchuménat. « Chacun de vous a senti à un moment ou à un autre l’Esprit-Saint travailler en lui : vos motivations diverses, différentes, riches et profondes, vous ont donné des appuis pour faire écho à ce Christ que vous apprenez à connaître. J’ai été impressionné avec l’équipe diocésaine par l’évocation de vos cheminements aux uns et aux autres. (…) Répondez maintenant et laissez-vous conduire par l’Esprit-Saint ! Le baptême que vous recevrez n’aura d’effet que si vous prenez conscience qu’il vous enracine au cœur de la vie. En ce début de Carême, demandons à ce Père miséricordieux et bon de mettre chacun de nous dans une disponibilité intérieure, pour mieux nous ouvrir à d’autres nourritures afin de grandir en amour, en charité, une espérance ».

https://www.vannes.catholique.fr/31-adultes-appeles-au-bapteme/