Catéchèse

Animatrice : Françoise Lacroix


Cate ouest

 

Le caté c’est quoi ?

Inscrire son enfant au caté, c'est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir que Dieu aime chacun d'entre nous.

C'est faire l'expérience de l'Amour de Dieu... prier et célébrer... recevoir les sacrements... rencontrer de nouveaux amis...

Cate3

Le caté un moment privilégié qui donne du goût à la vie, qui donne du sens à la vie

 

Le caté c’est pour qui ? ... Pour tous !

Il n'y a pas d'âge pour commencer la catéchèse. Chacun est accueilli avec les enfants de son âge, baptisé ou non.

La catéchèse peut commencer dès 7 ans quelle que soit l'école (publique, catholique ou spécialisée).

Avant 7 ans, il s'agit de l'éveil à la foi.

Cate1

 

Pour recevoir un sacrement votre enfant doit être inscrit en catéchèse à la paroisse.

Le sacrement de la première communion se vit, en général, au bout de deux années de catéchèse en tenant compte du parcours et de la maturité de l'enfant. L'inscription se fait normalement dès le début du CE1.
Mais il n'est jamais trop tard pour commencer...
A chaque âge il existe une proposition. Il en est de même pour une préparation au baptême pour les plus de 6 ans.

Pour les enfants qui désireraient commencer cette année, il est encore possible de s'inscrire : il n'est jamais trop tard !

Pour tous renseignements, contacter le presbytère ou l'animatrice. 

 

Fêtes de la foi :

  • 5 mai 2019   : Remise du "Notre Père" (1ère année de catéchèse)
  • 26 mai 2019 : Première communion
  • 30 mai 2019 : Profession de foi
  • 2 juin 2019 : Confirmation à Lanester
 
 
 
 
 
 
http://fdata.over-blog.net/2/23/85/05/header_article_tmpphpOceWZ1.jpg

12 janvier 2019 : En marche vers la profession de foi

Illustration profession de foi 1Le samedi 12 janvier, les jeunes se préparant à leur profession de foi se sont retrouvés au presbytère de 14h à 17h. Beaucoup se posent la question : « c'est quoi la profession de foi ? ».

La profession de foi n'est pas un sacrement.

Ces rencontres leur permettent de réfléchir sur leur foi, c'est aussi souvent une célébration qui compte pour les familles. C'est une démarche importante dans l'itinéraire des jeunes.

Après quelques années de catéchèse et de vie ecclésiale, c'est un rite de passage qui souligne leur capacité à intérioriser et s'approprier la foi chrétienne pour en témoigner « en paroles et en actes »

Cette démarche manifeste l'engagement personnel de chaque jeune dans la foi, avec le potentiel propre à son âge. Un engagement qui invite chacun à une décision libre du cœur et de la raison, pour être sujet de la foi et d'une vie inspirée par l'Esprit Saint.

Une proposition à poursuivre la route : la catéchèse, la recherche croyante, c'est l'affaire de toute la vie, à commencer par l'étape de l'adolescence, et l'initiation au sacrement de la confirmation.

banniere p de foi 640

Parole de Mgr Jean-Michel Di-Falco :

Proférer, faire profession, c’est dire, exprimer quelque chose d’important devant témoins. En présence de Dieu, du prêtre, de tes parents et de tes amis, tu es invité à répondre par l’amour, à l’amour que Jésus a pour toi. Tu le choisis comme compagnon de marche sur le chemin de la vie.

Connais-tu les tournesols ? Sais-tu pourquoi on appelle ainsi cette plante ? C’est parce que sa fleur qui ressemble elle-même au soleil, se tourne toujours, vers le soleil. Elle ne peut s’en passer pour vivre. Tu y feras attention cet été !

Comme les tournesols ont besoin de soleil, nous, nous avons besoin d’amour pour vivre. Nous ne pouvons nous passer de l’amour de Dieu pour vivre en plénitude et trouver le bonheur. Nous sommes appelés à être toujours tournés vers Dieu pour recevoir ses dons. Jésus-Christ est le Fils de Dieu, mort et ressuscité, présent aujourd’hui parmi nous par son Esprit. Croire cela, c’est avoir la foi.

La foi n’est pas un règlement. Ce n’est pas « Il faut faire ceci ou cela ». La foi est une réponse à l’amour du Christ. Quand on aime, cela se voit, cela se sent. Il ne suffit pas de dire je t’aime, il faut le prouver. Prouver à Jésus qu’on l’aime, c’est faire tout son possible, avec son aide, pour que notre vie ressemble à sa vie. C’est rejoindre, dans l’Église, ceux et celles qui veulent ensemble répondre à l’amour du Christ et recevoir de son corps et de son sang la force d’aimer comme Dieu aime.

Tu rencontreras sans doute des difficultés dans ta vie chrétienne. C’est normal ! C’est tout au long de sa vie que l’on doit faire profession de foi. Surtout, n’aie pas peur ! Tu n’es pas seul sur le chemin, Dieu t’aime depuis toujours et il ne t’oubliera jamais.

12 janvier 2019 : L'intériorité et la prière du « Notre Père »

Le samedi 12 janvier, les enfants de CM1 et CM2 avaient le plaisir de se retrouver de 9h à 12h au presbytère. Ensemble nous avons découvert le livret proposé par le service catéchèse « L'intériorité et la prière du "Notre Père" ».

imagesIl existe différentes manières de prier :

  • La prière d'action de grâce : il s'agit de reconnaître ce que Dieu nous donne. Cette prière s'enracine dans le quotidien et les rencontres,  elle consiste à remercier Dieu pour des évènements simples de la vie.
  • La prière de louange : c'est la prière de l'enthousiasme ! Il s'agit de s'émerveiller devant l'amour de Dieu.
  • La prière de demande : le Christ lui-même nous invite à demander : « Demandez... cherchez... frappez, on ouvrira » (Luc 11,9). Il répond à nos demandes par son amour, non pas toujours comme nous le souhaitons, mais en nous donnant son Esprit. La prière de demande nous invite à prier les uns pour les autres.
  • La prière de demande de pardon : c'est se reconnaître soi-même devant Dieu, accepter ses forces et ses faiblesses, reconnaître ses fautes, ses erreurs.
  • La prière de méditation : à partir d'un texte biblique, la prière de méditation invite à demeurer auprès du Seigneur.
  • La prière de contemplation (ou oraison) : son modèle est l'attitude des disciples qui se laissent saisir par le Christ transfiguré et qui contemplent la gloire de Dieu. La contemplation est présence de Dieu, regard aimant sur Jésus, écoute recueillie de sa Parole, dans le silence.

Quelques attitudes de prière : la tradition chrétienne est riche de gestes et attitudes que nous pouvons intérioriser pour exprimer la prière.

  • Faire le signe de croix : il est le signe des chrétiens, du baptême, le rappel de la mort et de la résurrection du Christ.
  • Être assis : c'est se disposer à une attitude d'écoute et de méditation.
  • Se tenir debout : c'est manifester une attitude de respect, d'attention, d'accueil, d'acclamation, de dignité.
  • S'agenouiller ou s'incliner : c'est entrer dans une attitude de recueillement, d'humilité, de supplication. C'est se prosterner, se mettre dans une attitude d'adoration devant plus grand que soi.

mains levees 438965Nos mains accompagnent notre prière :

  • Mains ouvertes pour s'ouvrir tout entier à la parole de Dieu ou pour dire le « Notre Père ».
  • Mains jointes en positions de demande.
  • Mains levées pour acclamer.

Mots d'enfants :

  • Dans notre « coin prière », on a fait plus attention à nos gestes et nos paroles.
  • Nous avons hâte à notre prochaine rencontre pour découvrir la suite de notre livret.
  • Merci à toutes les personnes qui donnent de leur temps pour nos temps forts, on aime se retrouver et partager.

5 janvier 2019 : L’accueil des CE1

Le samedi 5 janvier, les enfants en 1ère année de catéchèse qui se préparent à recevoir le « Notre Père » au mois de mai sont venus au presbytère de 14h à 17h. Le 6 janvier c’était leur accueil en Église avec leur ainé dans la foi au cours de la messe dominicale.

Il leur fallait comprendre que maintenant encore, comme lorsque nous avions leur âge, c’est toujours bien la Bonne Nouvelle qui est annoncée : Jésus invite chacun à devenir ami de Dieu.

Il s’agissait aussi de découvrir l’histoire de l’Alliance de Dieu avec nous et de prendre conscience que cette histoire est toujours actuelle. Dieu nous aime pour la vie ! C’est le plus beau cadeau à offrir à nos enfants !

Les enfants n’apprennent plus comme nous, les livres ont changé. Nous utilisons les moyens que l’on nous offre, grâce à des équipes qui réfléchissent et qui travaillent sur de nouveaux documents. Merci aux services de catéchèse pour tout le travail fait pour offrir à nos enfants le goût et le plaisir de nous retrouver en catéchèse.

Ce qui est important c’est que chacun des enfants apprenne avec son cœur. Comme ils nous le disaient, « on est tous différents, on peut donc apporter des choses différentes », et oui... belle réflexion pour des CE1.

Croire ne se décrète pas, de même qu’on ne peut aimer sur commande. Pour aimer quelqu’un, il faut le connaitre et passer du temps avec lui, d’où nos temps forts.

Pour croire en Dieu, c’est la même chose, il faut prendre du temps pour Lui, découvrir l’histoire de son peuple, Le rencontrer dans la prière.

Prière :

Dieu notre Père, avec la naissance de Jésus, ton règne s’est approché de nous.
Ton fils est venu pour tous les hommes, de tous les temps et toutes les cultures.
Nous sommes tous appelés au bonheur de reconnaitre que Jésus est le Messie.
Les mages ont fait cette expérience. Ils ont été attentifs au signe que tu as donné et ils ont vu l’étoile qui brillait dans la nuit.
Aide-nous aussi à trouver notre chemin dans la nuit.
Donne-nous la foi, ce point lumineux qui guide nos pas.

P1056905

Merci à Stéphanie pour son aide.
Merci à Yllan, pour la confection des galettes des rois pour les enfants du CE1.
Merci aux enfants et aux aînés dans la foi, pour ce beau partage.

24 novembre 2018 : En marche vers la première communion

Le samedi 24 novembre, les enfants se préparant à la première communion se sont retrouvés au presbytère de 14h à 17h. Ils sont 14 à se préparer avec toujours autant d'enthousiasme.

La première communion est une étape importante dans une vie chrétienne, à partir de cette date, l’enfant commence à nourrir son âme de l’eucharistie, comme on nourrit son corps pour le faire tenir debout.

On peut communier pour la première fois à tout âge. Il n’y a pas de limite d’âge pour recevoir le Corps du Christ. C’est très variable et cela dépend du désir de chacun. Mais en paroisse, les enfants font souvent leur première communion à partir de 8 ans, après 2 années de catéchèse.

Il faut que l’enfant perçoive le mystère eucharistique et ce n’est pas simple ! Comment ne pas s’interroger quand on lui dit que ce petit bout de pain est le Christ livré pour nous. Les enfants se posent beaucoup de questions lors des rencontres.

Comprendre la première communion :
Dans les évangiles, nous voyons que Jésus aime goûter un bon plat avec ses amis et ceux qui viennent le voir. Jésus aussi aimait partager. Mais les repas qu’il partage signifient aussi autre chose.

5 pains pour une foule :
Un jour dans le désert, Jésus parle devant la foule qui a faim. Alors il la nourrit avec seulement un peu de pain et quelques poissons. Et chacun est rassasié. Ces repas annoncent quelque chose de plus extraordi-naire : le pain et le vin que Jésus offrira à ses disciples, pour les faire vivre au-delà de la mort.
Jésus aime aussi comparer le royaume de Dieu à un grand repas. Dieu y invite tout le monde mais per-sonne n’est obligé de venir. Cette grande fête se prépare longtemps à l’avance dès maintenant. Plus on sera nombreux, plus elle sera réussie.

Ta première communion, une fête pour les chrétiens :
Dans communion, il y a union. La première communion et toutes les communions qui suivent sont une union avec Jésus-Christ et les autres baptisés. Tous ceux qui communient essayent d’être ensemble. Tous ensemble, comme les membres d’un seul corps. Jésus a dit qu’on le reconnaît vivant grâce à cette union entre les chrétiens. Les chrétiens qui communient trouvent une force pour pardonner,
pour aimer.

GEDC1249

Mots d’enfants :

  • Nous aimons nous rencontrer et partager en groupe.
  • Nos rencontres passent trop vite, nous avons hâte à la prochaine rencontre.
  • On apprend à se connaître et nous passons un bon moment ensemble.
  • Merci Françoise d’être là pour nous et de nous préparer à notre première communion.

13 octobre 2018 : Si Vincent Ferrier nous était conté...

Le samedi 13 octobre, le service de catéchèse organisait un temps fort diocésain pour les enfants des CM1 et des CM2 à la Maison du diocèse de 9h30 à 16h30.

La matinée était consacrée à la vie de St Vincent, autour d'un jeu géant, de différents ateliers et de temps de réflexion. Ils ont réalisé en fin de matinée un chapelet.

La journée s'est poursuivie avec une balade contée dans les rues de Vannes. Le départ se faisait sur le port. Quelques minutes de marche et nous sommes arrivés à la porte St Vincent, place Gambetta. Les enfants avaient les yeux rivés sur la statue de Vincent Ferrier et écoutaient attentivement le conteur.

PA136842
PA136862

La place des Lices a un lien avec l'itinéraire vannetais de Vincent : il y faisait ses prêches et une grande foule venait l'écouter.

La marche reprend. Nous empruntons la rue des Halles pour se retrouver sur la place Valencia. C'est là que se trouve la maison de St Vincent Ferrier mort en 1419. La visite se poursuit au 1er étage de la maison dans une pièce dédiée à l'oratoire de St Vincent, l'occasion de jeter un coup d'œil sur la bannière. Sa vie et son œuvre sont désormais connues des visiteurs. Cette balade nous a permis de connaitre une partie de l'histoire de Vannes avec ses lieux historiques.

Pour terminer cette superbe journée, une messe était célébrée à la cathédrale St Pierre avec le Père Charlemagne qui nous a accompagnés toute la journée. Avant l'envoi, les chapelets ont été bénis.

Mots des enfants :

  • J'ai passé une très bonne journée avec différentes paroisses.
  • Cette journée était mémorable, riche en histoire et en émotion.
  • On a appris des choses sur la vie de St Vincent, le chemin qu'il a fait sur Vannes, ses principaux miracles.
  • Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de préparer cette superbe journée.
IMGP4686

Merci à toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet,
grâce à vous les enfants ont vécu une belle journée et une belle célébration.

Voir les visages rayonnants des adultes et des enfants, quel bonheur !

23 juin 2018 : Fête de fin d'année au Grand Chêne

Le samedi 23 juin, les enfants et les jeunes des paroisses de Caudan, Lanester et Languidic se sont retrouvés au Grand Chêne à Caudan toute la journée pour une fête de fin d'année. 

L'année scolaire n'est pas terminée, mais comme chaque année, on prépare cette fête que les enfants attendent avec impatience.
Petits et grands prennent plaisir à tourner dans les ateliers proposés : chorégraphie et danse, karaoké, courses en sacs...

Cette réussite, je la dois à toutes les personnes qui m'entourent pour réaliser ce projet.
Merci à Lanester et Languidic d'avoir partagé cette superbe journée avec nous.

P6235014P6235029P6235051P6235057P6235081P6235085