Accueil Histoire & Culture Histoire de la Paroisse 2003 Histoire de la paroisse - 2 - 2003

2003

Histoire de la paroisse - 2 - 2003

Après  être restées plusieurs années disséminées dans les broussailles, les pierres qui avaient constitué la croix du Scouhel intéressèrent un Lorientais, employé à l’arsenal de Lorient, il avait des dons d’artiste, en particulier dans le domaine de la peinture et il aurait laissé après lui de nombreux tableaux ; il fut un des fondateurs du cercle celtique Brizeux. Il vint donc demander au Maire de prélever une pierre de cette croix ; le maire ne vit aucun inconvénient à  lui accorder cette autorisation, d’autant plus qu’en 1957, alors qu’il était adjoint dans la précédente municipalité et qu’au cours d’une visite à la Croix du Scouhel en compagnie de Mr Guillou architecte départemental, ce dernier lui déclara que la croix ne pouvait dans son état être reconstituée...

Mais au lieu d’une pierre comme convenu, notre artiste prit tout ce qui restait de la croix pour la reconstituer dans le jardin de sa propriété, rue Esmault des Châtelets, entre le boulevard de Normandie et la rue de Trefaven….A différentes reprises, le Maire avait reçu des réclamations, notamment de Mr Emile Le Lan, conseiller municipal, pour que la croix du Scouhel soit restituée à la commune ; il entreprit des démarches dans ce sens mais les choses en restèrent là ; jusqu’au jour où il reçut une pétition réclamant le retour de la croix du Scouhel, signée des habitants du quartier argumentant qu’il était anormal qu’un particulier détienne chez lui un bien communal.

Mr Le Maire (Mr Gaudin) et le premier adjoint (Mr Goulias) se mirent en rapport avec ce Monsieur et allèrent tous les deux le rencontrer à l’hôpital Maritime où il travaillait ; tous étaient bien conscients qu’il avait sauvé la croix du Scouhel, dont personne ne s’était préoccupé pendant plus de dix ans.

Il consentit de bonne grâce à la restituer mais demanda à ce qu’elle soit démontée et enlevée aux frais de la commune.

La balle était dans le camp de la commune : si le conseil municipal décidait de reprendre la croix, il resterait à lui trouver une place, devrait-on la remonter sur son ancien emplacement ou au bourg près de l’église comme certains le suggéraient ?

Le 13 Novembre 1965, le Maire demanda au conseil municipal de se prononcer dans cette affaire ; après en avoir délibéré “ le conseil municipal à l’unanimité décide de reprendre la croix du Scouhel aux frais de la commune et de la remonter au bourg, près de l’église sous le bouquet d’arbres dans l’enclos formé par les murettes nouvellement construites. Il ne semble pas en effet que l’on puisse souhaiter meilleur emplacement. ”

Socle de la Croix du ScouhelIl fallu donc se rendre à Lorient et c’est avec un camion des services techniques conduit par Mr Louis Charpentier que Mr Vincent Stanguennec (qui habite près de l’Eglise et qui travaillait à l’époque à l’entreprise Calvar), mandaté par la mairie, procéda au démontage de la Croix, il se souvient parfaitement du lieu exact : “ Elle était montée dans un jardin entouré de grands murs, sous un houx… ”  Quelques  jours plus tard il la remonta à l’endroit où elle se trouve actuellement.

A la voir ainsi mutilée plusieurs personnes souhaitèrent qu’elle soit restaurée, mais comment la compléter ? On ne trouve aucune photo la représentant dans son intégralité, et la pierre est tellement usée et victime du temps, un regard attentif suffit pour s’en rendre compt

Cette croix est sûrement très ancienne- Le 25 février 1968  Mr le Maire déclare que “ Monsieur le recteur (l’abbé Lancelot) lui a signalé qu’un prêtre de sa connaissance pourrait éventuellement se charger de la restauration dans son état primitif de la croix du Scouhel. Le conseil municipal se déclare d’accord sur le principe de la remise en état intégrale de la croix avec assentiment préalable des beaux-arts ”. Cette initiative n’eut pas de suite.