Actualité de la Paroisse

Ouverture quotidienne de notre église

Eglise de CaudanLes membres du GAP ainsi que d’autres personnes de la paroisse sont favorables à l’ouverture quotidienne de notre église, ouverture pour nous, paroissiens, mais aussi pour tous les habitants de notre cité et celles et ceux qui sont de passage.

Cette ouverture impose cependant quelques précautions (s’assurer du rangement des micros dans la sacristie, de la fermeture de la porte d’accès de l’église à la sacristie...).

Les horaires d’ouverture et de fermeture doivent être définis et fixes sur une longue période, en fonction de la saison (été/hiver).

Bien sûr, pour réaliser tout cela, il faut des bonnes volontés ! Quelques-uns déjà sont prêts à assurer ce service d’Église mais plus nous serons nombreux, plus légère sera la charge !!!

Si vous êtes intéressé, merci de contacter le presbytère.

Nouveauté sur le site de la paroisse

Site paroissial

Dorénavant chacun peut s'inscrire à une « newsletter » sur la page d'accueil du site de la paroisse en cliquant sur :
« Je souhaite être informé(e) de l'actualité de la paroisse ».

Par ce biais vous recevrez l'agenda mensuel et des annonces.
Les bénévoles peuvent ainsi faire passer des messages et des informations après aval du texte par le père Sanctus ou le GAP (Els).

23 septembre 2017 : Au revoir père Jean-Louis, bienvenue père Sanctus

Une fois de plus notre paroisse voit son curé partir et un autre arriver. Le départ nous attriste et l’arrivée nous comble de bonheur quand on sait combien il manque de prêtres, combien de paroisses ne voient un prêtre que quelquefois dans l’année. Et nous paroissiens, est-ce que cet état de fait nous interpelle ? Sommes-nous prêts à donner un peu de notre temps, de nos talents, de notre jeunesse, pour que cette communauté de chrétiens soit une communauté vivante et pas seulement quelques pratiquants à la messe du dimanche ?

Comme le dit le Pape François dans « La joie de l’Évangile » citant Jean-Paul II : « Si, certainement, elle (la paroisse) n’est pas l’unique institution évangélisatrice, si elle est capable de se réformer et de s’adapter constamment, elle continuera à être ‟ l’Église elle-même qui vit au milieu des maisons de ses fils et de ses filles ”. Cela suppose que réellement elle soit en contact avec les familles et la vie du peuple et ne devienne pas une structure
prolixe séparée des gens ou un groupe d’élus qui se regardent eux-mêmes ».

Qu’ajouter de plus après de telles paroles, si ce n’est de se mobiliser tous autour du Père Sanctus et de remercier encore le Père Jean-Louis pour tout ce qu’il nous a apporté.

Remise des clés de l’église par le maire M. Gérard Falquerho au père Sanctus Ngongo 

Originaire de la province du Katanga, en République Démocratique du Congo, le père Sanctus a été ordonné prêtre en 2001, à Kabongo, après huit ans d'études en philosophie et théologie au séminaire, complétées par deux années de stage. Il a passé dix ans au service des écoles catholiques du secondaire dans son pays, comme enseignant, directeur, puis coordinateur de secteur. Le père Sanctus considère tout naturel d'avoir été choisi par son évêque pour venir en France (…) : « J'appartiens à l'Église universelle », rappelle-t-il.

Après Cléguérec et Josselin, Sanctus Ngongo était depuis 2011, le vicaire des prêtres André Kerdal à Moréac et Éloge Élenga à Locminé. En résidence au presbytère de Naizin, il a travaillé aussi pour Colpo, Moustoir-Ac, Plumelin, La Chapelle-Neuve, Moréac et Remungol.