Le café-braderie de printemps que l'équipe locale du Secours Catholique organise chaque année à cette même période vient de se clore.

Café-Braderie salle de la Mairie à Caudan

Le premier objectif est d’ordre financier. Il s'agit de proposer une activité susceptible de récolter des fonds pour répondre aux appels que les  personnes confrontées à la précarité nous adressent ou de proposer des aides qui permettent de sortir de situations angoissantes  voire inextricables. Si l'équipe locale se fait un devoir de s'impliquer en priorité dans la gestion des problèmes locaux, elle entend s'investir dans la promotion des femmes et des hommes qui sont écrasés par l'injustice, la guerre ou la misère bien souvent accrue par des cataclysmes. C'est dans cet esprit que nous avons décidé, lors de notre réunion du 22 mars, de répartir les fonds récoltés lors de cette opération de la façon suivante : ⅖ au profit des Haïtiens(nes) qui sont encore aujourd'hui dans la détresse ; ⅖ au profit de nos concitoyens de Vendée et de Charente qui ont subi des inondations épouvantables ; et le reste, environ 120 €, permettra de satisfaire les appels locaux d'urgence.

Le second objectif est de créer un événement qui provoque des rencontres. Lorsque des personnes franchissent la porte de la salle, nous voulons qu'elles perçoivent un climat de bonne humeur, de chaleur humaine propice au dialogue. C'est autour du café et des petits gâteaux que les langues se délient ! Nous n'avons pas à questionner mais à accueillir avec respect et délicatesse  ceux qui viennent pour faire un  don parce qu'elles savent que le Secours Catholique s'efforce de faire exister la charité et ceux qui       (avec pudeur et courage) se voient contraintes de profiter des affaires que nous proposons. A la caisse ou en aidant les gens à choisir, il est souvent facile de dire que nous sommes à la disposition de tous ceux qui sont en bute à des difficultés et de signaler nos disponibilités.

Quelques membres de l'équipe locale du Secours Catholique

Le troisième objectif est d'ordre plus interne : mobiliser tous les bénévoles qui œuvrent au sein de l'équipe autour d'un même projet. À Caudan nous n'avons pas les locaux suffisants pour proposer des activités tels que des ateliers. C'est dans l'accueil et l'écoute que nous tentons d'exercer nos talents. Organiser, mettre sur pied le café-braderie mobilise les énergies de chacun et crée une synergie qui soude et fait vivre l'esprit d'équipe. Chacun a un rôle, chacun se sent investi d'une responsabilité dans la réussite du challenge et chacun reconnaît l'autre comme partenaire dans une même activité ; n'est ce pas alors que la notion d'équipe prend tout son sens... et ceci dans la bonne humeur, expression de notre joie d'être ensemble et de partager un moment de bonheur.

Voilà quelque propos sur le sens de notre café- braderie. Je suis certain que ces objectifs retenus ici sont le reflet de la réalité caudanaise et répondent "un peu" à cette orientation diocésaine d’une Église qui accueille. Le café- braderie devient alors un acte de charité / "Deus est caritas".