Autrefois, on appelait ce sacrement « extrême onction » car on pensait qu’il fallait le donner juste avant la mort. En fait, l’onction des malades est un sacrement pour les vivants.

Comme tout sacrement, l’onction des malades est un appel, une rencontre et un envoi :

  • Appel à vivre la maladie avec la paix, la joie et la vie du Christ,
  • Rencontre du Christ dans la maladie,
  • Envoi à être témoin de son espérance avec l’Église.

Imposition_des_mainsPar le sacrement de l’onction, le Christ vient vers le malade pour l’apaiser, lui rendre confiance, lui donner la paix dans sa faiblesse ; il le fortifie ainsi moralement dans sa maladie. Il lui procure réconfort, paix et courage pour traverser ses souffrances.

Ce n’est pas une question d’âge : une personne jeune atteinte par la maladie, tout comme celle dont les forces et l’autonomie diminuent, peuvent recevoir ce sacrement.

« L’un de vous est-il malade ? Qu’il fasse appeler les anciens de l’Église et qu’ils prient après avoir fait sur lui une onction d’huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a des péchés, ils lui seront pardonnés » (Jacques 5, 14-15).

Nous proposons ce sacrement à ceux et celles qui en feront la demande le dimanche 14 avril durant la messe de 10h30 dans notre église paroissiale.

NB : les personnes qui ont des problèmes de déplacement pourront être prises et ramenées à leur domicile.

Pour s’inscrire : Prévenez le presbytère en précisant s’il faut aller vous chercher (dans ce cas indiquez votre adresse).