Accueil Histoire & Culture Histoire de la Paroisse 2015 Histoire de la paroisse - 7 - 2015

2015

Histoire de la paroisse - 7 - 2015

Le dimanche 2 août, notre communauté paroissiale s'est retrouvée à la messe de 10h30 en la chapelle du Trescouët à l'occasion de son pardon traditionnel. Elle fut célébrée par le Père Jean-Louis, recteur, assisté de l'aumônier de l'hôpital. Comme chaque année, une nombreuse assistance avait tenu à venir prier Notre-Dame...

Trescouet SAM 0257Rappelons que la date officielle de ce pardon est le 5 août, date à laquelle la liturgie célèbre la fête de la dédicace de la bienheureuse Sainte Marie Majeure, patronne d'une des quatre grandes basiliques de Rome, dédiée à la Vierge Marie en l'an 432. Selon la légende, le plan de cette église aurait été dessiné miraculeusement par de la neige en ce jour d'août, d'où l'appellation donnée parfois à la Vierge du Trescouët. Pour célébrer le pardon avant la date du 5, comme ce fut le cas cette année, il fallut la publication d'un indult pontifical (privilège accordé par lettre du Pape) obtenu à la demande du clergé et des paroissiens de Caudan en juillet 1954.

Dans le passé, la procession conduisait les pèlerins à la fontaine située à plus d'un kilomètre de la chapelle ; cette fontaine se trouve aujourd'hui en plein champ, suite au remembrement des années 70 et la source qui l'alimentait est tarie, aussi le trajet de la procession, (après la distribution du délicieux pain béni), est aujourd'hui raccourci et se résume en un petit parcours autour de la chapelle.

Toute la journée, un troc et puces organisé par les amis de la chapelle, se déroulait dans un champ voisin, la paroisse y tenait un stand, il n'y a pas de petites économies... et « petits ruisseaux font les grandes rivières »…

Nelhouet SAM 0262Quatre semaines plus tard, le 30 août, ce fut au tour de Notre Dame de la Vérité d'être honorée en la chapelle du Nelhouët. La messe de 10h30 fut présidée par l'abbé Jean Le Berrigaud, ancien aumônier des gens de mer, aujourd'hui retiré à Grandchamp. À l'issue de la messe, après la traditionnelle distribution du pain (gâteau) béni, la procession se rendit à la fontaine superbement fleurie comme la chapelle. Après la bénédiction de l'eau par le célébrant, un feu de joie fut allumé. Autrefois, nous rappela l'abbé Le Berrigaud, les fidèles se regroupaient dans les chapelles pour demander le pardon de leurs péchés, et le feu était le moyen radical de s'en débarasser à tout jamais !

Cette journée fut l'occasion de fêter le 43ème anniversaire de l'association des amis de la chapelle Notre Dame de Vérité dont le but est la restauration et l'entretien de l'édifice et de son mobilier, qui date du XVIème siècle. Son président, Robert Le Padellec, intervint pour rendre un hommage à M. Jean-Marc Branthomme, décédé en juillet dernier ; cette fête, rappela-t-il est l'occasion de conserver une coutume ancestrale, « tradition à laquelle nous tenons particulièrement cette année après la disparition de son fondateur ».
La fête champêtre avec ses animations et repas traditionnels clôtura cette belle journée ensoleillée.