Accueil Histoire & Culture Histoire de la Paroisse 2005 Histoire de la paroisse - 5 - 2005

2005

Histoire de la paroisse - 5 - 2005

C'est l'abbé Louis Tonnerre qui prit la suite en 1988. Louis est né le 23 août 1921 à Groix...

C'est après avoir exercé à Pont-Scorff comme curé Doyen de 1983 à 1988 qu'il fut désigné pour l'hôpital Charcot. Les Caudanais ont eu l'occasion de le voir car il officiait occasionnellement à l'église paroissiale ; il était connu pour ses goûts et ses dons pour la musique, mais ce n'étaient pas les seuls : c'était aussi un fin "cordon-bleu"... il se tenait aussi bien devant ses orgues que devant ses fourneaux... il savait recevoir ! Il resta à Charcot jusqu'en 1993 ; il est aujourd'hui à la maison de retraite de St Joachim.

Rémy Le MoullecIl fut remplacé par l'abbé Rémy Le Moullec (cf. photo ci-contre) ; né le 30 septembre 1926 à Pluméliau, Rémy fut ordonné le 29 Juin 1950 ; vicaire-instituteur à Inzinzac, à Locmiquelic, vicaire au Plessis, chargé des paroisses de St Gérand et Croixanvec, puis de Moreac et Remungol, aumônier du C.M.R, Rémy a beaucoup voyagé avant de venir à Charcot le 16 août 1993. Lui aussi était bien connu des paroissiens, il officiait un week-end par mois et l'équipe de service se retrouvait chez lui pour la préparation. Ami de Jean Hazevis, il l'accompagnât à St Avé le 15 Septembre 1999 ; hélas, peu de temps après, il tomba malade et décéda le 14 mars 2000 à St Joachim.

C'est l'abbé Jean-Marc Le BelIer qui prit la suite le 1er octobre 1999 ; il fut présenté à la population le même jour que Jo Postic, notre recteur, à la messe de 10 h30 ; né en 1932, il exerça à Lanvénégen, Gourin, Langoelan, Ugnol, Kernascléden, et St Caradec-Trégomel avant de venir à Charcot. Il n'y resta pas longtemps ; malade lui aussi, il décéda le 11 Août 2000.

Et c'est depuis lors que J.C. Valy (cf. photo ci-dessous) fut désigné et continue à y exercer ; laissons lui le soin de nous tracer son parcours :

"Né en 1939 à Plumellec, études secondaires à Ploërmel, j'entre au grand séminaire en 1959. En 1961 je pars au service militaire et me retrouve en Algérie ; ce passage sera pour moi un temps fort de mûrissement, de réflexion et de prise de conscience. J'ai eu la chance de faire mon séminaire au moment du concile ; en même temps que Jean XXIII "ouvrait les fenêtres" de l'Église, les séminaires aussi s'ouvraient sur l'extérieur. Le concile a vraiment été une bouffée d'oxygène dans un monde relativement fermé.

J.C. Valy En 1966, je suis ordonné prêtre et nommé à Ste Bernadette du Kreisker (nous étions à l'époque 4 prêtres de moins de 50 ans...) ; en 1972 un an d'études à Paris et retour à la Maison des Œuvres de Lorient comme aumônier de la J.O.C.  puis de l'A.C.O. ; délégué diocésain de la Mission Ouvrière je suis aussi délégué à la Pastorale des Migrants.

En 1988, je suis nommé aumônier du centre pénitentiaire de Ploemeur. Après 17 ans à la Maison des Œuvres, je rejoins Gestel  tout en restant aumônier du centre pénitentiaire. En1993, je suis nommé responsable du Doyenné de Pont-Scorff, tout en gardant mes fonctions précédentes à Gestel et Ploemeur.

Et c'est en l'an 2000 que je prends la suite de Jean -Marc le Beller à l'hôpital Charcot. "

Et voici que prend fin notre pèlerinage (un peu long peut-être...) au Trescouet ; cette jolie chapelle méritait bien qu'on y prête attention et puisse-t-elle connaître encore de nombreuses années (voire des siècles) et accueillir sous son toit autant de fidèles !