Retour aux racines

Le Père Yann Vagneux nous annonce qu’il sera en France pour un temps de repos après trois années de vie missionnaire en Inde. Il sera à Caudan les 30 et 31 mai pour la Fête des Mères mais aussi celle de la Première Communion dans notre paroisse.

Il sera présent aux messes du samedi soir et du dimanche matin. Toutes les personnes qui souhaitent le rencontrer pourront le faire après la messe du samedi soir, autour d’un verre de l’amitié à la salle de la mairie. Pour sa part, il se réjouit d’avance de retrouver les paroissiens de Caudan dans le souvenir toujours aussi vif de ce qu’il a vécu durant toute son enfance et son adolescence avant qu’il ne s’envole pour des pays lointains.

Sur le dernier numéro de la revue des Missions Etrangères de Paris dont il dépend, voici ce qu’il dit de la vocation missionnaire :

« Pourquoi être missionnaire ? Une question dont nous savons que la réponse sera donnée par le don total de notre vie.
Nous entendons si souvent : Pourquoi quitter la France alors qu’ici, nous manquons tant de prêtres ? Parce que la vocation est un appel et un don : appel qui vient de Dieu, don qui est notre réponse.
Je n’ai pas choisi cette vocation en la sélectionnant parmi d’autres dans un catalogue en me disant que les Indiens seraient plus exotiques que les fidèles gaulois ! Au contraire, je n’ai pas pu faire autre chose que de répondre à un appel inextinguible pour l’Asie. C’est pour cela que la vocation missionnaire n’a d’autre justification que Dieu lui-même.
Cette vocation est un héritage et surtout une promesse. Elle est le fruit de tout ce que j’ai reçu de tant et tant de personnes rencontrées ; elle est la fécondité de la fidélité au Christ de tant et tant de chrétiens ; elle est la résultante de toute l’aventure spirituelle d’une Église locale qui m’a enfanté au Christ depuis mon baptême ».

Père Yann